Réaliser une tresse africaine

La tresse africaine est une coiffure facile à reproduire malgré les apparences. Ce style de tresse est à la fois confortable et adapté pour n’importe quelle occasion. Plusieurs variantes de la tresse africaine sont possibles. Néanmoins, il faut dans un premier temps maîtriser la technique de base pour pouvoir réaliser tous types de nattes africaines.

La préparation des cheveux

Il est utile de préparer ses cheveux avant de procéder à la réalisation de la tresse africaine. En effet, cela évite d’avoir des nœuds dans les cheveux et facilite également le coiffage. Pour cela, il faut d’abord brosser les cheveux afin d’en ôter d’éventuels nœuds. Pour cela, le brossage s’effectue selon le sens vers laquelle la natte va être orientée. Pour faire plusieurs nattes, la chevelure doit être divisée en plusieurs sections selon le nombre souhaité de tresses. Il faut noter également que les cheveux peuvent être tressés secs ou mouillés. Dans le dernier cas, lorsque les nattes sont défaites, de belles ondulations en résultent. Donc, cette dernière méthode est indiquée afin d’obtenir des boucles sans chaleurs. À part le brossage, certaines personnes préfèrent parfois mettre des  crèmes coiffantes sur leurs cheveux afin de calmer les frisottis.

La tresse classique

Pour réaliser la tresse classique, il faut d’abord saisir une grosse mèche sur le dessus de la tête. Cette mèche est ensuite divisée en trois petites mèches de taille identique. Les doigts sont utilisés afin de maintenir ces petites mèches en place lors du tressage. Après cela, il est désormais possible de procéder à la réalisation de la tresse africaine. Alors, deux mèches sont maintenues par la main droite ou gauche selon les habitudes et une autre mèche par la main opposée. Ensuite, le tressage se poursuit en passant progressivement les mèches de gauches et de droites sur celle du centre. Pour continuer la natte en tresse africaine, des petites sections situées tout en bas de la base de la tresse y sont rajoutées. Par conséquent, avant de croiser une mèche, il faut toujours rajouter quelques mèches supplémentaires.

Lorsque la tresse de base est maitrisée, il est possible de réaliser toutes les variantes de tresses africaines. Cependant, il ne faut pas oublier que la préparation des cheveux est toujours nécessaire avant de procéder à la réalisation de la natte. Cette étape garantie en effet, la tenue, mais aussi la beauté de la tresse africaine.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisse un commentaire

6714